Instalation d’une rambarde d’escalier

La rambarde est un élément de base d’un escalier. C’est elle qui fait en effet office de support pour simplifier la montée et la descente des marches notamment pour les enfants, personnes âgées ou celles à mobilité réduite. Elle a aussi pour mission de renforcer la sécurité de l’escalier et protéger ses usagers d’un risque de chute. Si vous êtes en pleine conception de votre escalier, voici comment procéder pour poser la rambarde.

Quelques conseils avant de se lancer

Avant toute opération, le choix de la rambarde diffère selon son usage et le type d’escalier choisi. Pour un usage extérieur, veillez à ce que le modèle choisi résiste efficacement aux aléas climatiques et surtout à l’humidité. Vous l’avez compris, il faut éviter le bois et préférez les matériaux résistants comme l’aluminium ou l’inox. En revanche, si c’est pour un usage intérieur, le choix du matériau est large vu qu’elle ne sera pas sujette à des contraintes climatiques. En outre, le choix de la rambarde se fera en fonction de la forme de l’escalier : droit, hélicoïdal ou tournant. Si pour l’escalier droit et tournant, cela ne pose pas problème, pour le modèle hélicoïdal, par contre, les rambardes doivent être réalisées sur mesure.

Pose d’une rambarde : les normes à suivre

Étant un dispositif de sécurité, l’installation d’une rambarde est soumise à quelques réglementations. Elle n’est d’abord obligatoire que si l’escalier dispose d’une hauteur de chute de plus de 1 mètre. Ensuite, qu’elle soit formée de lisses, barreaux, câbles voire de remplissages perforés, il faut que l’espacement entre ces éléments empêche un enfant d’y introduire sa tête, soit d’environ 11 cm entre les barreaux et 18 cm entre les câbles. Notez que ces restrictions ont été imposées par la norme française NF.

Installer une rambarde : étape par étape

Pour commencer, il faut tracer l’emplacement de la main courante sur le mur en veillant à ne pas oublier les consignes dictées par la norme à savoir la distance entre le nez de marche et la hauteur voulue. Mettez ensuite en place les éléments de fixation tout le long du mur, de préférence tous les 1 mètre et fixez-les à l’aide de vis. Puis, vous devez visser chacun des morceaux de la rambarde sur leurs appuis respectifs. Et comme il y va de la sécurité de ses usagers, il va falloir les visser fortement et vous assurer de leur aplomb. Pour la finition, pensez à mettre des capuchons sur chaque extrémité de la rambarde. Ça y est, votre escalier est désormais fonctionnel grâce à la pose de cette rambarde. En cas de souci, n’hésitez pas à demander des conseils auprès d’un professionnel.